L’intelligence artificielle a commencé à transformer la société après que tous les géants l’utilisent pour développer de nouveaux concepts et réaliser plus de progrès technologique.

A son tour, le géant du commerce en ligne Amazon a innové un nouveau concept commercial symbolisant ses ambitions dans la distribution physique. Au début de cette année 2018, Amazon a ouvert un magasin intelligent permettant aux clients d’éviter la queue aux caisses. Cette supérette d'environ 170 mètres carrés, propose principalement des produits alimentaires et se situe à Seattle (Etat de Washington) aux Etats-Unis.

 

Amazon avait annoncé le lancement de ce projet au public le début de 2017 mais a terminé par le mettre en place juste à ses employés. La raison de ce retard revient aux bugs de son système révélés lors de la phase test. Amazon expliquait qu’il s’agissait dans un premier temps « d’apprendre ».

Le concept du store est le suivant : Vous n’avez plus besoin de scanner les articles que vous achetez à la caisse, un paiement automatiquement débité sur votre compte lorsque vous franchisez la porte de sortie. Grâce à "la technologie de shopping la plus avancée du monde", selon Amazon, les clients ont la promesse de pouvoir faire leurs achats en un minimum de temps.

 

Le système repose sur des caméras et des capteurs de poids qui détectent les produits lorsque les clients les prennent ou les reposent en rayon. Amazon assure que le nombre d'erreur est réduit au minimum après avoir tout régler en phase de test.

C'est "rendu possible par le même type de technologies que celles utilisées dans les voitures autonomes", à savoir des capteurs combinés à de l'intelligence artificielle permettant aux ordinateurs de "voir" et d'apprendre, explique le groupe Amazon sur son site internet, en annonçant l'ouverture de « Amazon Go » au public.

 

Les grandes enseignes sur le marché ont commencé également à chercher comment réduire le temps passé en caisse par les clients. D’une part, Darty, Boulanger ou Sephora permettent déjà le paiement sur tablettes directement avec un vendeur. D’une autre part, Nespresso et Decathlon, ont choisi comme solution les puces RFID. Chaque article de sport est étiqueté d'un "tag" RFID. Une fois devant une caisse équipée d'un panier de lecture, tous les articles sont reconnus en 3 secondes permettent au client de scanner le produit directement.

 

 

Que pensez-vous de cette nouvelle tendance ?